• Chute des prix du logement en Algarve de 1,6% en mars 2012

    Posted on mai 9, 2012 by in Actualités

     

    Les derniers indices relèvent que l’immobilier a clôturé le 1er trimestre 2012, par une chute significative des prix de vente de l’immobilier de 4,2% en Algarve, de 2,2% dans le nord du pays et qu’il s’est par contre stabilisé dans le centre du pays.

    statistique portugal

    Source : Confidencial Imobiliário – Edição de Avril 2012

    L’Algarve est la région qui enregistre le plus de pertes en terme de valeur immobilière. En effet, le prix du logement en Algarve a chuté de 4,2% au cours du 1er trimestre 2012, selon l’Indice Confidentiel Immobilier (ICI). Cette dévaluation trimestrielle est nettement plus prononcée qu’au trimestre précédent (-0,4%).

    Dans le Nord, ce même trimestre a été clôturé par une baisse de -2,2%, tandis qu’au centre du pays, les performances se sont stabilisées. Dans le cas de la région du Nord, le prix du logement avait chuté de 4,5% au cours du dernier trimestre de 2011 et dans la région centre, la variation avait été enregistrée à -1,1%, pour la même période.

    En termes annuel, la baisse de la valeur du logement en Mars 2012 est particulièrement marquée en Algarve comme dans le Nord, par une dévaluation respective de  6,4% et 6,9%, comparativement à mars 2011. Contrairement au centre, où les variations annuelles affichent une amélioration au cours du trimestre -1,7% en Janvier 2012, à -1,0% en Mars 2012.

    En Algarve, les maisons neuves sont les plus affectés par cette dévaluation. En terme trimestriel, ce secteur a chuté de 5,6%, tandis que l’ancien affiche pour la même période une dévaluation de 3,0%. Alors qu’en termes annuels, le logement neuf a été dévalué de 10,9% en Mars, dans cette région, comparé à l’indicateur de l’ancien qui affiche lui, une dévalorisation de seulement 2,6%.

    En ce qui concerne l’ensemble du marché  portugais (Continental), selon l’ICI, la performance trimestrielle  des prix du logement, sur le 1er trimestre de l’année 2012, a été enregistré à -0,8%, suite aux dévaluations mensuels des produites au cours du trimestre. Depuis le début de l’année, le taux de variation annuel s’est également aggravé pour atteindre -1,6% en Mars, face au taux de 6% atteint en Janvier.