• LAGOS : l’authenticité algarvienne

    Posted on août 25, 2016 by in Découverte

    LAGOS-ALGARVE

    L’Algarve compte parmi ses richesses les côtes de Lagos, qui voient s’alterner criques désertes, falaises spectaculaires, mer calme et transparente et plages de sable fins interminables comme celle de Meia Praia, où se pratiquent tous les sports nautiques imaginables. Une ville bénie d’un climat incroyable lui offrant des étés longs et chauds ainsi que des printemps et automnes des plus plaisants (au plus bas 10°C). Les mois d’été du sud du Portugal sont caractérisés par un temps à la fois chaud et sec et par des températures pouvant atteindre jusqu’à 40°C.

    Avenida_dos_Descobrimentos_Lagos_Portugal

    Les influences orientales et celle de la Renaissance abondent dans le sud du Portugal, et Lagos regorge en outre de superbes églises telles que l’ermitage de São João qui remonte au Moyen-âge, Santa Maria da Misericordia (XVIe), San Antonio (chef-d’œuvre de l’art baroque) ou encore São Sebastião (XVIIe).

    eglise santa maria lagos portugal

    L’activité économique de la ville de Lagos est tourné vers la mer et la pêche. Mais depuis 1960, l’activité dominante de cette ville est largement tournée vers le tourisme, comme plusieurs villes côtières du Portugal. Ses belles plages, son climat agréable, son architecture et son patrimoine historique sont autant d’atouts qui séduisent les touristes. Plusieurs spectacles et fêtes sont célébrés tout au long de l’année, avec des spécialités artisanales et gastronomiques, parmi lesquelles : les biscuits appelés Dom Rodrigos et Morgados, à base d’amandes, de figues et d’oeufs. Lagos est également réputée sur le plan viticole par son muscadet, et pour une liqueur locale, l’aguardente de medronho, à base d’arbouses.

    Lagos est excellente destination de vacances pour les familles et les couples de tous âges.

    Les activités proposées

    Lagos est une ville historique, remplie de vie, devenue une destination de vacances prisée par le tourisme internationale : elle offre à ses visiteurs des plages splendides, une vie nocturne intense et un centre historique de grand charme ayant réussi à garder son côté unique et traditionnel. Pour les touristes les plus intrépides, Lagos peut servir de point de départ pour partir explorer l’Algarve de l’ouest car il y a de nombreuses escapades d’une journée très facilement réalisables.

    Différentes activités vous sont proposées en Algarve :

    • Excursions diverses en bateau pour découvrir le rivage et la côte (grottes, falaises, faunes et flores) depuis la mer Dolphin Seafaris,…
    • Randonnées 
    • Circuits en 4×4, VTT et tout terrain Days of Adventure,  …
    • Découverte du centre-ville historique, de ses monuments (Centro Ciencia Viva, Musée de cire sur la Marina, Église Saint-Antoine, Église de Santa Maria, Marché des Esclaves, Marché Municipale,…) et de ses ruelles commerçantes ombragées bien agréables en été (bars, restaurant gastronomique, boutiques souvenirs,…)
    • Activités en famille : Zoo de Lagos, Zoomarine (Guia-Albufeira), Aqualand,
    • Différentes activité
    • Golf (Palmares ou Boavista) ou mini golf en famille au coeur de la ville

    Ce diaporama nécessite JavaScript.

    Ses plages

    • Praia do Pinhao voisine de la plage de Dona Ana, ravissante petite plage encastrée entre les falaises et les rochers bien abrités du vent.
    • Meia Praia (plage principale) – Grande étendue de sable fin et blanc, cette plage s’ouvre sur l’une des plus grandes baies d’Europe et bénéficie, de par son étendue, d’une mer calme. L’absence de récifs en fait un endroit idéal pour les activités nautiques.
    • Praia Solaria (plage du soleil).
    • Praia da Batata (plage aux patates) située près du centre-ville historique
    • Praia dos Estudantes (plage aux étudiants).
    • Praia da Dona Ana, sans nul doute la plage la plus fréquentée : le sable est plus grossier que sur les autres plages, et l’endroit est fermé par des massifs rocheux aux formes évocatrices : le « gâteau d’anniversaire », le « Titanic », et le « Sphynx ». Dona Ana comprend en fait deux plages séparées par une avancée calcaire isolées l’une de l’autre à marée haute.
    • plage Canavial
    • Praia do Camilo
    • Praia da Luz (plage lumineuse), la plage de la résidence balnéaire voisine de Luz. Cette plage comporte des installations sportives et est abritée à l’est par la ‘Rocha Negra’ (Rocher Noir)

    Ce diaporama nécessite JavaScript.

     

    Un peu d’histoire…

    Lagos, dont le nom provient du gaulois Lacobriga, est à l’origine un ancien port maritime dont l’histoire remonte à plus de 2000 ans.

    Lagos fut d’abord un comptoir où les Carthaginois recrutaient des mercenaires gaulois pour combattre les Romains pendant les Guerres puniques. Colonisée par les Romains, elle dépenda de la province romaine de Lusitanie. Quelques vestiges gallo-romains subsiste à Lagos et dans ses environs. C’est probablement à Lacobriga, près du mont Molião, que le général rebelle Sertorius défit avec l’appui d’auxiliaires lusitaniens l’armée de Q. Caecilius Metellus Pius envoyée pour l’arrêter. Lacobriga était déjà un port considérable à cette époque.

    Au VIe siècle, la ville fut successivement gouvernée par les Wisigoths, puis par les Byzantins. Les Maures envahirent cette région au VIIIesiècle, et la rebaptisèrent la ville Zawaia (c’est-à-dire « lac » en arabe). Elle faisait partie de la contrée d’al-Gharb (à l’ouest et d’où vint le nom moderne d’Algarve). On doit aux Maures la fortification de la ville et l’ouverture de lignes commerciales maritimes régulières. En 1174 le Wali local autorisa la construction de l’église Saint Jean-Baptiste hors les murs. C’est la plus ancienne église de tout l’Algarve.

    Statue de Infante Dom Henrique Lagos - Portugal

    Statue de Infante Dom Henrique Lagos – Portugal

    La province d’Algarve et d’Alentejo sera sous l’autorité mauresque même après la Reconquista d’Afonso Henriques et ne sera reconquise que sous le règne d’Alphonse III de Portugal en 1241. Ainsi, lorsque ce souverain eut reconquis l’Algarve en 1249, il s’attribua le titre de « Roi de Portugal et d’Algarve », témoignant que cette province, arabe depuis des siècles, était encore à ce moment une terre étrangère.

    Lagos ne devint une juridiction autonome que sous le règne de Pierre Ier en 1361.

    C’est à Lagos que le roi João I rassembla une flotte en vue de s’emparer de Ceuta en 1415, première incursion de l’Europe médiévale en Afrique, et prémices des Grandes découvertes des explorateurs portugais à travers les océans.

    Reconstitution de la caravelle Boa Esperança
    Caravelle Good Hope Lagos - Portugal

    Devenue le tremplin des expéditions transocéaniques, Lagos fut au XVe siècle un port hauturier célèbre : le prince Henri le Navigateur, fils benjamin du roi João I, y passa l’essentiel de son existence. C’est de là qu’il dirigeait les campagnes contre le Maroc et les côtes orientales de l’Afrique avec ses caravelles, des navires à construction « membrure première » possédant une tenue exceptionnelle à la mer.

    Lagos est également la patrie de Gil Eanes, premier capitaine à doubler le cap Bojador en 1434, que l’on considérait à l’époque comme la limite méridionale de la zone habitable (non « torride ») de la Terre. Cet exploit marqua un tournant dans l’exploration de l’Afrique, et l’on peut comparer Lagos à cette époque au Cap Canaveral de l’exploration spatiale. L’ancienne capitale du Nigeria, Lagos, est une colonie de la ville portugaise.

    C’est encore à Lagos que les premiers esclaves furent ramenés en Europe. Un édifice du XVIIe siècle se dresse à l’emplacement exact du premier marché aux esclaves (Mercado de Escravos, ouvert en 1444) d’Europe. Henri le Navigateur, en tant que principal investisseur des expéditions africaines, percevait 20 % des ventes. Sa mort marqua la décadence de la ville, la famille royale se désintéressant rapidement de l’Algarve ; les grandes compagnies de commerce déménagèrent à ce moment pour Lisbonne.

    Marché des Esclaves Lagos – Portugal

    Cette décadence perdura jusqu’à ce que le roi Sebastião, qui rêvait d’une grande croisade permettant de conquérir le royaume de Fez, assembla une énorme flotte à Lagos (1578). Il perdit la vie avec la plus grande partie de la chevalerie portugaise lors de la bataille de Ksar el-Kébir.

    En 1693, l’amiral de Tourville intercepta le convoi de Smyrne au large des côtes de Lagos, privant la coalition anglo-autrichienne d’importants financements et de dizaines de vaisseaux. Mais au cours de la Guerre de Sept Ans, l’amiral britannique Edward Boscawen donna, toujours devant Lagos, sa revanche à la Royal Navyen détruisant la flotte française de 14 vaisseaux chargée d’assurer un débarquement en Écosse (19 août 1759).

    La ville, avec ses maisons d’un autre âge, acquérait un aspect respectable lorsque le tremblement de terre de Lisbonne de 1755 la ravagea. Elle conserve toutefois quelques remparts (reconstruits) du XVIe siècle, le château du gouverneur (XVIe siècle).

    INFORMATIONS PRATIQUES

    L’aéroport international situé à Faro n’est situé qu’à 90 km à l’est de la ville de Lagos. Plusieurs moyens s’offrent à vous pour rejoindre Lagos :

    • En voiture : 40 minutes par l’auroroute A22
    • En Transfert ou Taxi : vous pouvez aussi réserver vos transferts depuis l’aéroport avant d’arriver au Portugal car l’aéroport de Faro est souvent très fréquenté et prendre un taxi depuis le hall des arrivées coûtera une petite fortune (plus ou moins 110 €). Un transfert en voiture privée vous coûtera environ 60 €, tandis qu’un transfert partagé avec d’autres personnes peut coûter plus ou moins 25 €. Plusieurs compagnies effectuent ce type de prestations : comme YellowFisch, …
    • En train ou bus : Il y a des lignes de train et de bus partant de Faro (de la ville, pas de l’aéroport !) pour Lagos. Le trajet dure environ 1h30 mais attention, les départs ne sont pas si fréquent que cela et s’arrêtent de fonctionner après une certaine heure de la nuit.
    • En jet privé : au petit aéroport de Montes de Alvor, près de la ville de Portimão, situé à seulement 18 km de Lagos. L’aéroport dispose d’une seule piste courte d’asphalte dans le sens 11/29 et est principalement utilisé pour l’aviation générale ou les activités communes de l’aérodrome, comme le parachutisme. Il vous faudra être véhiculé pour rejoindre Lagos !
    • En Bateau : la Marina de Lagos à une capacité d’accueil de 462 places pour les bateaux jusqu’à 30 m et un bassin de dragage à l’élévation – 3.0 m à basse mer. Approvisionnement en eau/électricité 16/32/64 Amp. L’ accès à la Marina est permanente et fait par un puits-canal éclairé et sécurisé.Arrivée
      Il y a un quai de réception de 80 mètres tribord de l’entrée de la marina, où les bateaux sont à quai pour faire les formalités d’entrée dans les heures de fonctionnement. Les skippers doivent soumettre les documents d’immatriculation du navire et l’ équipage.

    Formalités
    A l’ arrivée, les visiteurs doivent aller à la réception pour y être mise en oeuvre des procédures d’entrée. Reps Marina effectuer le remplissage des formulaires et de fournir une assistance aux autorités si nécessaire.

    Horaires d’ouverture
    Eté – 01/06 – 15/09> 08:00 – 22: 00h
    Hiver – 16/09 – 31/05> 09:00 – 18: 00h

    Pour consulter nos offres