• Partir vivre sa retraite en Algarve… une excellente idée !

    Posted on septembre 21, 2012 by in Organiser son séjour

     

    D’après les statistiques, on estime à plus d’un million le nombre de français qui partent vivre leur retraite en dehors du territoire français. En effet, nombreux sont les seniors français qui prennent la décision, en fin de carrière, de s’expatrier à l’étranger, pour profiter d’un climat ensoleillé toute l’année et augmenter leur pouvoir d’achats.

    retraite

    Même si le Maroc ou la Tunisie ont longtemps été les principales destinations des retraités français, aujourd’hui de nombreuses questions se posent face aux récents changements imprévus qui ont bouleversé la géopolitique du tourisme méditerranéen.

    Le Portugal et en ce qui nous concerne « l‘Algarve » est perçue par les retraités français comme une des destinations qui rassure, car son niveau de criminalité reste le plus bas d’Europe et son système politique particulièrement stable et ce malgré, qu’elle soit peu connue par la communauté francophone, alors qu’elle dispose de nombreux atouts :

    D’un point vue géographique :

    • elle reste proche de la France et accessibilité en avion – par plusieurs vols low-cost – et par ses autoroutes, qui permettent de rester proche des siens et d’alterner aisément de résidence au gré de ses envies,
    • son climat méditerranéen : doux en hiver et les étés relativement chauds et secs, avec des températures supérieures de 3°à 5° C à celles connues dans le sud de la France.
    D’un point de vue social :
    • des habitants très accueillants et pour beaucoup sachant parler le français,
    • de nombreuses liaisons aériennes quotidiennes à des coûts très compétitifs avec les principales villes françaises au départ de l’aéroport de Faro (en Algarve), Lisbonne ou Porto,
    • une façon de vivre dite « à l’européenne » qui vous permet de vous adapter avec beaucoup de facilité et très rapidement,
    • un système de santé à la hauteur des normes et des exigences des pays européens et un accès au soin partout en Europe,
    • une importante communauté française (environ de 30.000 français – estimation de la Maison des français de l’étranger au 31/12/2009),
    • des tarifs des biens de consommation courante globalement moins cher qu’en France (Taux de TVA en vigueur : 23%),
    • Le prix de l’immobilier, en cas de volonté d’acheter une maison ou un appartement sont inférieurs en moyenne de 20 à 35 % dans une grande ville,
    • Le système de santé est efficace. Les consultations de spécialistes sont particulièrement chères (souvent supérieure à 45 €) et l’attente dans les hôpitaux publics peut être très longue.

    Privilégiez la ville à la campagne où les équipements médicaux sont rares !

    D’un point de vue financier :

    • un niveau de vie inférieur au niveau de vie des français, qui permet de maximiser sa retraite et d’augmenter son pouvoir d’achats (à titre indicatif, le salaire minimum est fixé à environ 400 €/ mois),
    • des avantages fiscaux non négligeables, puisque la CSG et la CRDS ne vous sont plus prélevées si vous ne résidez plus en France,
    • la sécurité de votre capital avec un investissement dans la pierre, sans risque d’expropriation, de difficultés posées par les administrations ou par la banque, en cas de retour en France ou de retournement politique,
    • un investissement sans risque des taux de change, car vous restez en zone euro,
    • des conventions fiscales entre la France et le Portugal, dans le cadre de l’union européenne qui permettent d’échapper à la double imposition sur les revenus,
    • la possibilité de percevoir votre retraite directement sur votre compte bancaire français ou portugais,
    • une fiscalité avantageuse pour les résidents portugais : pas d’impôt sur les succession ou les donations, éxonération des pensions retraites du secteur privé uniquement, pas d’ISF (Impôt sur la fortune)
    • un niveau de vie élevé pour une pension de retraite française moyenne,

    D’un point de vue administratif :

    • Le permis de conduire Français est valable sur tout le territoire portugais,
    • La pièce d’identité française suffit pour circuler sur tout le territoire.

    retraite

    Comment percevoir sa pension de retraite au Portugal ?

    Sachez avant tout, que vous n’êtes pas obligé de résider en France pour percevoir votre pension de retraite ! Il vous suffit simplement de prévenir votre caisse de retraite, par courrier, du changement de votre lieu de résidence. Votre pension retraite sera alors versée, sur le compte bancaire que vous aurez défini, en France ou au Portugal. Vous devrez par ailleurs leur fournir un certificat de résidence.

    • Si vous résidez déjà au Portugal : les deux pays ayant signé des accords de sécurité sociale, aucun problème ne se posera pour l’accès au soin. Si malgré tout vous souhaitez maintenir le lien avec la sécurité sociale française, un courrier devra être adressé à la caisse de retraite pour voir si cela reste possible.
    • Si vous partez de France : un ‘formulaire E121 sera à remplir pour l’affiliation à la caisse portugaise.

    Où déclarer ses impôts ?

    Une Convention fiscale entre la France et le Portugal signée le 14.01.1971 stipule qu’une personne physique est résident de l’état contractant où elle est assujettie à l’impôt en raison de son domicile, de sa résidence, de son siège de direction ou de tout autre critère de nature analogue (art.4).

    Toutefois, les pensions de sécurité sociale et les pensions des régimes de retraite complémentaires obligatoires payées à un résident d’un État contractant au titre d’un emploi antérieur, ne sont imposables que dans cet État (art.19)

    Les pensions des fonctionnaires payées par un état contractant ne sont imposables que dans cet état (art.20-1).

    Les revenus des biens immobiliers ne sont imposables que dans l’état où ces biens se situent (art.6).

    D’un point de vue fiscale, cette convention a pour effet d’éviter les doubles impositions en matière d’impôts sur le revenu.

    Votre déclaration pourra donc être faite au Portugal en vertu des règles fiscales locales, si votre source des revenus est portugaise.

    En revanche, si vous percevez une pension française, l’imposition continuera de se faire en France suivant les règles fiscales françaises.

    Quoi qu’il en soit, avant de partir pour l’étranger, vous devrez en informer votre centre des impôts.

    Avant de partir, vous devrez prendre contact avec votre banquier ! Pour vous assurer de la mise en conformité éventuelle de vos comptes. Car si vous êtes considéré comme « non-résident » au regard de l’administration française, vous devez transformer votre compte courant en compte de non-résident. Ce nouveau statut vous permet notamment de bénéficier d’avantages fiscaux comme l’exonération des prélèvements sociaux CSG et CRDS.

    Examinez avec lui la façon dont vous pourrez contrôler vos transactions de l’étranger et demandez-lui de vous ouvrir un compte bancaire au Portugal.
    retraite

    Votre protection sociale au Portugal

    La législation européenne offre la possibilité de transférer les droits à l’assurance maladie, des retraités du régime français de la sécurité sociale qui souhaitent s’installer au Portugal.

    Si les conditions de prise en charge des soins par le régime local portugais ne vous conviennent pas, vous aurez toujours la possibilité d’adhérer volontairement à la Caisse des Français de l’étranger (CFE), dont les prises en charge sont souvent plus intéressantes. Sachez cependant que les cotisations sont très onéreuses.

    En complément de l’assurance sécurité sociale de base, vous pouvez également souscrire à une mutuelle complémentaire :

    • auprès d’une compagnie d’assurance locale, si vous adhérez au régime portugais de sécurité sociale,
    • auprès d’une compagnie d’assurance partenaire de la Caisse des Français de l’Etranger, si vous adhérez à cette caisse.

    Les formalités d’adhésion à la CFE

    • Dans le délai de 2 ans suivant votre départ de France ou de la date d’effet ou de notification (si postérieure à la date d’effet) de la retraite de base française. Au-delà de ce délai, l’adhésion est possible, mais la CFE demande un droit d’entrée (rétroactivité de cotisations) dont le montant correspond au maximum à 2 années de cotisations.
    • Toutefois, nous vous conseillons d’adhérer dans les 3 mois pour ne pas retarder votre droit aux prestations.
    • Votre adhésion est prise en compte à partir du 1er jour du mois suivant la réception de votre demande.
    • L’option séjours en France de 3 à 6 mois est à souscrire au moment de l’adhésion.
    Pour adhérer à la CFE, il vous suffit :
    • De remplir un bulletin individuel d’adhésion que vous pouvez télécharger.
    • Joignez à ce bulletin, dûment complété, tous les documents exigés, afin de ne pas retarder la prise en compte de l’adhésion et votre droit aux prestations.
      Envoyez le tout à : CFE – 160 Rue des meuniers – BP 100 – 77950 RUBELLES – FRANCE
    • Dès enregistrement de votre adhésion, vous recevez une notification précisant le(s) risque(s) au(x)quel(s) vous avez souscrit.

    Prévention médicale

    L’état sanitaire du Portugal est bon. Il est toutefois recommandé de consulter votre médecin traitant, avant votre départ, afin de faire un bilan de santé et de vous assurer que vos vaccins sont à jour, et ce même si aucune vaccination n’est exigée pour entrer au Portugal.

    retraite

    Les formalités de droits de séjour

    • Pour un séjour inférieur à 3 mois : le Portugal étant un pays membre de l’Union Européenne, il n’existe aucune formalité particulière pour un ressortissant  membre d’un pays de l’Union Européenne. Vous pouvez entrer, sortir, circuler, résider de façon permanente et travailler librement au Portugal sans qu’il ne vous soit exigé de carte de séjour.
    • Pour un séjour supérieur à 3 mois : vous devez vous procurer un titre de séjour. En tant que citoyen de l’Union européenne, vous l’obtiendrez presque automatiquement puisqu’il ne peut être refusé que pour des raisons d’ordre public, de sécurité publique ou de santé publique. Il est valable en principe cinq ans (plus dans certains états) et est renouvelable.

    Sachez cependant que les services administratifs compétents du pays d’accueil pourront demander aux retraités de justifier d’une assurance maladie appropriée et d’attester qu’ils disposent de ressources suffisantes pour ne pas être à la charge du pays d’accueil.

    Dès lors qu’un citoyen européen exerce son droit de séjour dans un autre Etat de l’Union européenne, ce droit s’étend aux membres de sa famille.

    Le passage des douanes

    Le transfert de biens personnels ordinaires au sein de l’Union Européenne n’entraîne aucune formalitéd’exportation.
    A l’entrée du Portugal, il n’existe pas de formalités d’importation sauf pour certains objets spéciaux (armes et munitions, espèces menacées de la faune et de la flore …), pour lesquels il faudra obtenir une autorisation d’importation avant le départ.

    Les animaux de compagnie

    Au Portugal, vous devrez être en mesure de présenter le certificat de vaccination antirabique et le passeport communautaire de votre animal de compagnie. En ce qui concerne les chiens ou les chats, ils doivent également être identifiable par une puce électronique.

    Le choix de votre nouvelle résidence en Algarve

    Prenez le temps pour vous installer dans le pays ! Prenez un logement en location dans un premier temps, avant d’acheter. Vous éviterez ainsi de prendre des décisions trop hâtives que vous risqueriez de regretter.

    Une fois sur place, allez à la rencontre des agences immobilières et des promoteurs immobiliers pour vous faire une opinion fiable sur le prix du marché.

    N’oubliez pas de vous renseigner sur les frais d’acquisition, les charges de copropriété, la sécurité, l’environnement… Si besoin, faites vous accompagner dans votre projet par un avocat qui parle le français (vous pouvez vous procurer cette liste auprès du consulat). Il pourra ainsi vous conseiller et vous assister lors de la signature du bail de location ou de l’acte authentique de vente.

    Au Portugal, comme en France, le prix au mètre carré dépend de la localisation du bien, de la qualité de sa construction et des prestations offertes (piscine, sécurité, environnement…). Cela étant, les prix d’achat et de location immobilières sont beaucoup moins élevés qu’en France et vous permettent aisément d’accéder à du standing, que vous ne pourriez même pas imaginer atteindre en restant en France.

    comparateurprix

    Vous partez en voiture au Portugal…

    Si vous partez au Portugal avec votre voiture, pour y résider plus de 185 jours par an, vous devrez en quittant la France, passer au bureau des douanes français afin de régulariser la procédure d’exportation de votre véhicule. Rassurez-vous, vous n’aurez rien à payer !
    Une fois sur place, vous disposerez de 6 mois pour procéder au changement de votre carte grise et de vos  plaques d’immatriculation.
    La carte internationale d’assurance automobile (carte verte) ou une assurance voyage spécifique vous couvrira le temps nécessaire pour effectuer ces démarches d’immatriculation et durant 3 mois maximum. Passé ce délai, vous serez obligé de vous assurer auprès d’une compagnie d’assurance locale.

    Le permis de conduire français est accepté par convention, au Portugal. En conséquence, vous pouvez circuler dans ce pays avec votre seul permis de conduire français et cela, quelle que soit la durée de votre séjour.

    Les loisirs et la gastronomie portugaise

    Sachant que le Portugal possède 800 km de littoral, on ne sera pas surpris que les sports nautiques y soient très pratiqués.

    Les cours de tennis sont également pratiqués au Portugal, notamment en terre battue.

    Les parcours de golf du Portugal font partie des plus beaux parcours d’Europe. Il n’est pas difficile de trouver un endroit où se faire plaisir sur le green, notamment en Algarve.

    La diversité de paysages qu’offrent l’Algarve et propice également à la randonnée pédestres, en quad ou à vélo.

    Tout comme les places de marché, la terrasse de café au Portugal, est un lieu proprement dit de « convivialité ». Un lieu d’échanges ou les générations aiment se retrouver !

    La cuisine portugaise est considérée comme l’une des plus riches du monde grâce à sa variété de produits et d’influences. C’est à la base une cuisine méditerranéenne faite de plats populaires, simples et proches de ce qu’ils étaient à l’origine : ingrédients à peine transformés, cuisson au gril ou bien mijotés dans des plats en terre cuite ou en cuivre.

    Si la viande est largement appréciée, la gastronomie portugaise tourne en grande partie autour de la qualité et de la fraicheur de ses poissons et fruits de mer. Pour relever les mets, les ingrédients les plus utilisés se trouvent sur tous les marchés du Portugal : gros sel, piment piri-piri, laurier, paprika, huile d’olive.

    Il existe aussi une multitude de desserts qui utilisent fréquemment l’amande, la figue ou l’orange, fruits issus de l’agriculture locale et du mélange de sucre et de jaunes d’oeufs.

    retraite

    Votre intégration au Portugal

    Votre intégration au Portugal dépendra bien sûr en grande partie de vous même (capacités à aller vers les autres, à vivre loin de sa famille et de ses amis restés en France, à accepter les différences culturelles…) mais celle-ci sera grandement facilitée grâce à 2 facteurs positifs :
    • la proximité géographique du Portugal et de la France : quelque soit l’endroit où vous résiderez, vous ne serez jamais très loin des frontières : autoroutes ou avions low-cost vous ramèneront très vite en France.
    • l’importante communauté française (13 800 français inscrits au Consulat) : avec réseaux d’accueil et d’actions culturelles pour vous permettre d’entrer en douceur dans la culture du pays, attention toutefois à ne pas vous enfermer dans un microcosme douillet d’expatriés, votre expérience ne sera vraiment riche et votre intégration réussie que si vous vous immergez dans la culture et la langue de ce merveilleux pays d’accueil.

    La sécurité au Portugal

    Au Portugal, vous n’aurez pas ce sentiment d’insécurité ! C’est un pays relativement sûr, cela étant vous ne devez pas plus relâcher votre attention, que lorsque vous êtes en France.

    Les conditions de sécurité sont semblables à celles qui existent dans la plupart des pays européens et les risques encourus sont identiques.

    Les infrastructures de l’Algarve

    Plusieurs compagnies aériennes low-cost assurent régulièrement les liaisons avec la France : au départ de Porto, de Lisbonne ou de Faro, il vous sera possible d’atterrir à Paris et dans quelques villes de province avec : Ryanair, Transavia et Easyjet.

     

    Quelques contacts

    CNAV (Caisse Nationale d’Assurance Vieillesse) – Information des Français de l’étranger

    75951 Paris Cedex 19
    Téléphone : 3960
    (Depuis l’étranger, composer le 00 33 9 71 10 39 60)

    Ambassade Française

    Rua Santos-o-Velho 5 – 1249-079 Lisbonne
    Téléphone : (+351) 226 078 220
    Fax : (+351) 226 078 221

    Consulat Général

    Avenida da Boavista, 1681-2° – sala 2.3 – 4100-132 Porto
    Téléphone :  (+351) 226 078 220
    Fax : (+351) (22) 607 82 21
    Internet : http://www.consulfrance-porto.org/

    Circonscription consulaire :

    • Districts de Porto, de Aveiro, de Braga, de Bragança, de Coimbra, de Guarda, de Viana do Castelo, de Vila Real, de Viseu
    Section Consulaire de l’Ambassade
    Rua Santos-o-Velho 5 – 1249-079 Lisbonne
    Téléphone :  (+351) 213 939 294
    Fax : (+351) 213 939 222

    Circonscription consulaire :

    • Districts de Lisbonne, de Beja, de Castelo Branco, d’Evora, de Faro, de Leiria, de Portalegre, de Santarem, de Setubal
    • Açores : Districts d’Angra do Heroismo, de Horta, de Ponta Delgada
    • Madère : Disctrict de Funchal
    Caisse des Français de l’Étranger
    BP 100 – 77950 Rubelles – France
    Téléphone :  (depuis la France au coût d’une communication locale) : 0810 11 77 77 
    Téléphone :  (depuis l’étranger) : (+33) 164 146 262 
    Fax : (+33) 160 689 574
    Internet : http://www.cfe.fr/

    Pour consulter nos annonces immobilières


9 Responses so far.

  1. Daverio dit :

    Bonjour
    Je serai en algave pour trouver un appartement le 22/1/14
    Bien cordialement

    • Nous sommes à votre entière disposition. Je vous laisse notre numéro de téléphone 282.792.377 ou 927.035.017. Nous sommes situés au 13 rua Palos de la Frontera (à Lagos). N’hésitez pas à nous solliciter. Bien cordialement, Nathalie PAQUE

  2. Bob DANA dit :

    Bonjour ,

    J’arrive à Faro le 1er Avril pour me renseigner sur les possibilités , à 65 ans , d’une nouvelle vie en Algarve .
    Je souhaiterais pendant mon séjour ( 1er au 8 Avril ) rencontrer des Français , résidents ou pas , et qui pourraient me conseiller et m’orienter .

    Merci à ceux qui me répondront , soit sur ce blog ,soit par mail : bobdanacontact@yahoo.fr

    Cordialement ,

    Bob Dana

  3. HICKS Alain dit :

    Bonjour,
    Nous souhaitons prendre notre retraite au Portugal en Algarve a partir de mai ou juin 2015.
    Sur quel site pourrions nous trouver une maison à louer en attendant de voir, si on se plait, avant d’investir.
    Combien faut il compter pour un loyer pour une maison récente de 3 chambres avec piscine privée si possible, hors copropriété et à une dizaine de kilomètres de la côte ?
    Merci de votre réponse.
    Cordialement

  4. vignon dit :

    Si nous louons en Algarve, bénéficions-nous de l’exonération de l’impôt sur le revenu à hauteur de 30% , compte tenu des accords franco portugais sur ce sujet ??? Il paraît que NON… D’autre part trouve-ton des locations annuelles dans ce coin pour se rendre compte de la vie à cet endroit. Merci bcp…

  5. Bob Morane dit :

    Bonjour,

    Qu’en est-il de la fiscalité actuelle au Portugal ? Impôt ou non pour les retraités du privé qui viennent vivre en Algarve?
    Cordialement.

  6. Michel Peyrelonque dit :

    Je pense être en Algarve à bord d’un camping car de location les 3 premières semaines de septembre 2014.
    Notre sommes retraités (Mr 75ans Mme 71) notre objectif est de venir résider en Algarve.
    Merci de nous aider.