• Comment faire reconnaître mes diplômes et mes compétences au Portugal ?

    Posted on août 6, 2018 by in Travailler au Portugal

    Quand on part vivre au Portugal, la questions qui revient sans cesse : Comment faire reconnaître mes diplômes et mes compétences au Portugal ?

    Depuis sa création en 1993, l’Union européenne permet la libre circulation des citoyens : ce qui voudrait dire que vous avez, théoriquement, le droit d’exercer votre métier dans n’importe quel pays membre de l’Union européenne.

    Cependant et comme vous vous en doutez, en pratique c’est un peu plus compliqué ! En effet il existe des professions, diplômes et compétences qui peuvent ne pas être reconnus au Portugal, ou qui peuvent nécessiter d’effectuer certaines démarches administratives, auprès des organismes compétents, pour les faire reconnaître ou du moins en obtenir l’équivalence.

    Si vous souhaitez travailler une fois installé au Portugal, la question de la validation de vos diplômes se posera rapidement. Car prouver à votre futur employeur ou votre clientèle que vous avez les connaissances nécessaires est important. Il y a-t-il un système d’équivalence automatique entre la France et le Portugal ? Devez-vous entamer des démarches spécifiques pour faire reconnaître votre formation ou vos compétences ?

    Faire reconnaître ses diplômes et compétences au Portugal

    RECONNAISSANCE DES COMPETENCES PROFESSIONNELLES ET DES DIPLÔMES ÉTRANGERS AU PORTUGAL

    Il est conseillé de vous pencher sur le sujet bien avant votre installation au Portugal, afin de faciliter votre recherche d’emploi ou de faciliter la faisabilité de votre projet au Portugal. Certes, les systèmes académiques des pays membres de l’UE sont plus ou moins uniformisés, grâce à la réforme LMD, mais beaucoup de français possèdent des diplômes plus anciens, qui n’entrent tout simplement pas dans le cadre de la réforme. Il n’est pas obligatoire de faire une demande d’équivalence de diplôme pour une grande majorité des métiers. C’est à votre futur employeur d’apprécier vos capacités à occuper un poste. Aussi, faire reconnaître ses diplômes par les autorités portugaises, vous permet de mettre toutes les chances de votre côté .

    Professions réglementées au Portugal

    Néanmoins, pour les métiers dits “réglementés”, la reconnaissance officielle de vos qualifications professionnelles (formation et expérience) est obligatoire avant de pouvoir exercer légalement au Portugal. Les professions réglementées vous obligent à détenir certains diplômes spécifiques, à passer des examens bien particuliers ou encore à vous enregistrer auprès d’un organisme professionnel précis.

    Dans la base de données des professions réglementées fournie par la Commission européenne (http://ec.europa.eu/growth/tools-databases/regprof/index.cfm?action=homepage) , vous pourrez vérifier si votre profession en fait partie et connaître le nom de l’autorité qui la régule. Car attention, vous exercez peut-être une activité qui n’est pas réglementée en France, mais qui peut l’être au Portugal, et vice-versa. C’est par conséquent un détail important à prendre en considération lorsque vous préparer votre expatriation.

    Où valide-t’on son expérience et ses diplômes étrangers au Portugal ?

    Spécialement conçus pour faciliter la mobilité des travailleurs européens, les centres NARIC (National Academic Recognition Information Centre) ont été mis en place dans chacun des pays membres de l’UE. Le NARIC donne des informations sur le principe de reconnaissance des diplômes universitaires, la validation des acquis professionnels, la législation en vigueur, ainsi que le système d’éducation supérieur portugais.

    Il procède également à :

    • l’émission des certifications officielles de votre niveau académique acquis en France.
    • la validation de l’équivalence de votre niveau scolaire selon le système d’enseignement portugais.

    Vous devez donc faire votre demande d’équivalence de diplôme français au Portugal auprès du centre NARIC du pays : Centre NARIC Portugal

    Certains documents peuvent vous être demandé:

    • La copie certifiées conformes de vos diplômes
    • La traduction officielle
    • Des bulletins de notes indiquant le nombre de crédits ECTS (si applicable)

    Pour les pays qui n’ont pas de centre ENIC-NARIC, vous devez vous adresser à l’Ambassade de France de votre pays qui vous indiquera la procédure à suivre.

    Reconnaissance de diplôme au Portugal

    RECONNAISSANCE ACADÉMIQUE

    En ce qui concerne la reconnaissance académique des diplômes, les choses sont un peu plus simples. En 1998, le processus de Bologne permettant de faire reconnaître au niveau européen les diplômes d’enseignement supérieur obtenus dans n’importe quel pays membre, est signé entre différents ministres de l’Éducation de pays membres de l’Union européenne.

    Les objectifs de cette convention étaient nombreux, notamment de faciliter la mobilité des étudiants et des enseignants-chercheurs mais aussi de donner une dimension européenne à tout l’enseignement supérieur du continent. Grâce au système de crédits ECTS (European credit transfer system) chaque cours suivi en France valide un certain nombre de crédits européens. Ces crédits se cumulent jusqu’à valider un diplôme universitaire dans son ensemble.

    reconnaissance académique des diplômes au Portugal

    Une fois obtenus, les ECTS sont acquis pour toujours et reconnus en Europe. Ils sont applicables dans tous les établissements d’enseignement supérieur européens, donc ceux au Portugal.

    • Chaque année validée apporte 60 crédits aux étudiants,
    • Il faut valider 180 ECTS pour une licence,
    • 120 crédits supplémentaires pour valider un Master.

    Ainsi le calcul est simple et les équivalences facilement obtenues et reconnues. Ce cumul de crédits permet aux étudiants français de facilement faire valider leurs acquis pour postuler dans un établissement d’enseignement supérieur portugais.

    Même si le système LMD (Licence/Master/Doctorat) est le plus répandu dans les études universitaires au Portugal, certaines filières y font exception et ont mis en place leur propre système de diplôme., notamment pour les études de médecine, d’architecture et d’ingénierie.

    Notez également que les instituts polytechniques peuvent aussi délivrer un “bacharelato” en trois ans.